Spécial confinement : Séance virtuelle de Canoë #2

Séance virtuelle 2 : organiser une sortie canoë

Pour cette deuxième séance de canoë virtuel, le groupe loisirs 2.0 a organisé deux sorties (virtuelles) au cours du même week-end. Dépaysement garanti depuis son salon. Le but de la séance était d’imaginer et de préparer des sorties rivières réalisables en canoë par des loisirs niveau pagaie jaune, pour préparer la pagaie verte.

Virtuelle ou pas, une sortie rivière c’est du sérieux alors on se prépare bien…surtout avec une bonne grille à barbecue
Première sortie :

Descente de la Sarthe en Normandie, près d’Alençon, dans le secteur des « Alpes Mancelles ». Départ près du charmant village de Saint-Céneri-le-Gérei. Descente de la rivière classe I et II (passages III) jusqu’à Saint-Léonard-des-Bois sur une dizaine de kilomètres le premier jour. Hébergement en gîte à Saint-Léonard-des-Bois. Puis poursuite possible du parcours pendant un ou deux jours supplémentaires pour les plus courageux.

Deuxième sortie :

descente de l’Arve en Haute Savoie. Descente de la rivière classe II (passages III) jusqu’à Genève. Paysages à couper le souffle, mais l’eau était un peu fraîche. L’embarquement et le débarquement étaient difficiles car les berges étaient peu accessibles.

Debrief de fin de navigation

Une fois le matériel rangé et séché (ce qui n’a pas été le plus long), nous faisons le point avec nos moniteurs Thibault et Élodie sur la façon d’organiser une sortie rivière en canoë.

Avant toute chose, il faut vérifier que la rivière est navigable et adapté sur le site www.eauxvives.org (topo) ou vigie-crue (niveaux d’eau).

Pour le canoë canadien, on ne retient que les rivières de classes I et II (avec éventuellement des passages III). Il faut prévoir 3 heures de navigation par jour, à la vitesse de 4 km/h, soit une distance à parcourir de 12 km par jour environ sans compter ensuite navettes et manipulation de canoë (portages, rangement. Pour des randonnées bivouac, des distances plus longues sont envisageables évidemment.

Le site Google Maps est notre ami pour vérifier en détail le parcours sur les images satellite, identifier la présence de barrages et vérifier que les zones de portages sont praticables. Les images satellite permettent également de prendre des points de repères sur le trajet (villes, châteaux, ponts, etc.) pour faciliter le déroulement de la sortie. Il peut être utile de contacter le club local pour savoir si la rivière est actuellement praticable. En effet, après une crue, les rivières sont souvent encombrées d’arbres et de branches qui empêchent la navigation. Dans le doute, une scie ne sera pas de trop dans les affaires à emporter.

Il faut également s’assurer que tous les participants ont un niveau suffisant. Chacun pensera à emmener ses affaires et son matériel : gilet, casque (à partir de la classe III ou passages III), gonfles, tenue de canoë-kayak adaptée, affaires de rechange, crème solaire, etc.

Les encadrants prendront du matériel de rechange (en cas de casse), une corde de sécurité (et le couteau qui va avec) et un sac étanche contenant le matériel vital : un rouleau de papier toilette (si si, c’est vital), une gourde de compote de pomme (en cas de baisse de régime) et une trousse de premiers soins (avec une couverture de survie). Les encadrants prendront soin de repérer l’hôpital le plus proche en cas de gros bobo, on ne sait jamais.

Une fois sur place, il est judicieux de bien repérer les lieux en voiture, et en particulier le lieu de débarquement . Rien de pire que de débarquer trop loin en aval et du mauvais côté de la rivière ! Il en va de même des passages délicats identifiés dans les topo ou sur les images satellite (barrages, lieux portages, ou tout autre situation générant des doutes)

Lors de d’embarquement, les encadrants feront un petit rappel des consignes de sécurité. Enfin, chacun sera vigilant (à soi et aux autres) lors des opérations d’embarquement et de débarquement sur le bord de la route, pour éviter tout accident avec une voiture.

Avec une telle organisation, nul doute que de belles sorties rivières nous attendent dès la fin du confinement !

Laisser un commentaire